Périgueux : au Toulon, les joueurs de pétanque dans le viseur des riverains

Le comité du quartier accuse l’Entente Périgueux Pétanque de prendre un peu trop ses aises dans le parc de la Source.

Vendredi soir, lors de la réunion publique organisée au Toulon à Périgueux, les représentants du comité de quartier ont fait part au maire Antoine Audi de leur exaspération vise-à-vis de l’Entente Périgueux Pétanque.

Le président du comité, Daniel Ducret, accuse en effet le club de prendre un peu trop ses aises dans le parc de la Source, au mépris des autres utilisateurs du jardin public. « Les boulistes disposent de 100 pistes, dont les trois-quarts ont été refaites en février, mais elles débordent. Ils tracent des terrains sauvages à la craie ou en crééent artificiellement en tendant des ficelles, sans se préoccuper de savoir si cela gêne les familles ou les personnes âgées qui auraient envie de passer par là », s’agace le porte-parole du comité de quartier.

Vendredi soir, la réunion publique du Toulon a été animée.

À l’inverse, les mêmes individus sauraient se montrer très tatillons lors du carnaval organisé par le comité de quartier, « interdisant aux enfants de mettre ne serait-ce qu’un seul orteil sur les périmètres de jeu », argumente un habitant du Toulon.

Un dialogue impossible ?

« Certains lancent leurs boules dans les jambes des adhérents du comité »

Au-delà de la cohabitation, le dialogue entre les membres du comité et les licenciés du club de pétanque serait très compliqué, voire impossible. « Certains lancent leurs boules dans les jambes des adhérents du comité », s’alarme Dominique Ducret, qui désespère de pouvoir « apaiser les relations » avec Nicole Boyer, la présidente de l’Entente Périgueux Pétanque. Contactée par nos soins dimanche, Nicole Boyer ne comprend pas vraiment pourquoi on vient chercher des poux dans la tête du club de pétanque qui a fêté, voilà quelques années déjà, ses 30 ans.

Audi joue les médiateurs

« Les joueurs font tous des efforts pour ne pas déranger les autres usagers du jardin »

« Le parc de la Source accueille une dizaine de boulistes en semaine et une trentaine le week-end. Mais les joueurs font tous des efforts pour ne pas déranger les autres usagers du jardin », plaide la présidente de l’Entente qui soupçonne le comité de faire porter le chapeau à son club alors qu’il n’est « pas le seul, loin s’en faut, à occuper le parc du Toulon ». Conscient des tensions durables qui se sont installées entre les boulistes et le comité du quartier, le maire Antoine Audi va convoquer les deux parties autour d’une même table avant la fin juin. « Je suis prêt à jouer le rôle du casque bleu, mais il faut à tout prix sortir de l’impasse », a déclaré l’édile qui voudrait ramener le calme avant le démarrage des travaux de réhabilitation du parc de la Source, programmés à l’automne.

Source : Sud-ouest 24 avril 2018

Articles en rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =


Évènements à venir