Michel Serre, il y a 20 ans…

En hommage à Michel SERRE, créateur du Comité de Quartier du Toulon, qui nous a quitté le 23 février dernier, nous avons souhaité vous faire partager ce texte qu’il a fait paraitre il y a bientôt 20 ans :

Michel Serre et le Comité de Quartier du Toulon, il y a 20 ans…

Au Toulon, la source coule toujours et continue d’irriguer la ville. En pénétrant dans les chaumières, elle a suscité des aspirations citoyennes. La pratique participative, le civisme, passent de plus en plus par les associations de quartier.
Toutefois, il importe de souligner qu’une Comité de Quartier ne saurait être une instance institutionnelle ou politique comme celles déjà existantes, mais remplissant leurs missions en synergie avec lui. C’est un outil associatif indépendant autant des partis que du pouvoir municipal. C’est une occasion ouverte à tous, qui s’interdit toute discussion à caractère politicien ou confessionnel, ainsi que d’être « une citadelle d’opposants systématiques ».

Il se définit « NI NEUTRE, NI PARTISAN », formule qui marque son indépendance et devrait être à même de redonner sa noblesse au mot POLITIQUE. Si j’avais à définir le caractère associatif de notre Comité, je dirais que c’est un « outil » créateur qui participe à l’action de rapprocher des idées et des faits pour comparaison. Il permet un service rendu ainsi qu’une vigilance à l’endroit du pouvoir.

Si un quartier est la division administrative d’une ville, il n’est pas moins un bien commun qui doit se construire avec la participation de ses habitants. De plus, la ville est un lieu privilégié où se joue l’avenir de la démocratie et de la citoyenneté. Ce dernier point de vue, que nos professons depuis toujours, a trouvé un écho dans l’Opération PÉRIGUEUX 2010, initiée par notre maire Xavier DARCOS. Je reconnais là une démarche participative sans parti pris, confiante et honnête, renforçant notre volonté d’accomplir le travail « social » que nous avons entrepris et confirmant celui que nous avons accompli en 15 ans d’existence; cependant, il nous faut être prudent dans cette nouvelle technique de communication car ce n’est pas la solution de facilité qui a été choisie.

Elle nécessite la réflexion et la discussion.
Toutefois, il est réconfortant que des points de vue sur une méthode convergent et se nourrissent de la même ambition : ECOUTER.
Personnellement convaincu que le sort de nos quartiers et l’amélioration de nos conditions de vie passent par une pratique participative de la citoyenneté, sachant que LA MAIRIE NE DOIT PAS ÊTRE LE SEUL LIEU D’EXERCICE DE CELLE-CI, je vous invite tous, pour l’an 2000, à d’avantage de participation à la vie de notre association, ainsi qu’à celle de la ville et de NOTRE QUARTIER. Mais encore de persévérer à « ECOUTER et PROPOSER » puis d’agir afin que ne se tarisse pas la source.

Michel Serre
Source : Bulletin du Comité de Quartier du Toulon, Fin 1999

Michel SERRE
Michel SERRE

Articles en rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 2 =


Évènements à venir