On se souviendra toujours du fameux Mandarin

Le Mandarin, restaurant asiatique de la rue Pierre-Sémard, a fermé définitivement ses portes le 31 décembre. La fin d’une histoire qui avait commencé à la fin des années 70. L’établissement était devenu au fil des ans une véritable institution.

Yoeung Kan et sa femme Seda auront marqué l’histoire du quartier du Toulon. Le Mandarin, leur petit restaurant, réputé pour ses saveurs exotiques jusqu’au-delà des frontières du département, a définitivement baissé le rideau le soir de la Saint-Sylvestre. Un dernier service en guise d’adieux, d’hommage, sur fond de profond respect.

Yoeung et Seda étaient de véritables figures du quartier. Chez eux on se sentait bien, comme dans une belle famille. Aller manger au Mandarin, c’était comme une récompense, une offrande, tant le couple savait se montrer généreux.

>>> Lire l’article dans « La Dordogne Libre » >>>

Articles en rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 22 =