La fermeture du parking de la SNCF passe mal

Jusque-là toléré, le stationnement sur le parking SNCF de la rue Louis-Blanc est, désormais réservé aux seuls agents du Technicentre. Pour le quartier, où les places valent chères, la disparition de ces 200 places est mal vécu. Les riverains pointent également les incivilités place de Verdun.

C’est en tombant par hasard sur un document interne à la SNCF que le quartier du Toulon a appris avec stupeur la fermeture définitive au grand public du parking – privé – d’environ 200 places, situé à l’entrée de la rue Pierre-Sémard, rue Louis-Blanc.

Propriété de la SNCF, ce parking normalement réservé aux agents des ateliers, a pendant longtemps été squatté par les habitants du quartier, les clients des commerces voisins et autres visiteurs de passage, malgré les nombreux panneaux d’interdiction.

 

>>> Lire l’article dans « La Dordogne Libre » >>>

Articles en rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 12 =